Le Rail dans le Gard... ...Et dans le sud du réseau P.L.M.
Dans le Gard et au delà... - Dossiers

Types de bâtiments PLM

La Compagnie du PLM a dès les années 1870 standardisé les bâtiments qu'elle construisait sur son réseau. Pour cela, elle utilisait une classification conçue par le Ministère des Travaux Publics définissant les besoins des gares en fonction de la population qu'elles desservaient :

Population desservie Fréquentation quotidienne Logements de fonction
Hors classe plus de 12000 habitants plus de 150 voyageurs / jour 182 m² (chef de gare et sous chef)
1ere classe 9000 à 12000 habitants 80 à 150 voyageurs / jour 180 m² (chef de gare et sous chef)
2eme classe 6000 à 9000 habitants 30 à 80 voyageurs / jour 168 m² (chef de gare et facteur)
3eme classe moins de 6000 habitants moins de 30 voyageurs / jour 80 m² (chef de gare)
4eme classe moins de 6000 habitants moins de 30 voyageurs / jour 64 m² (chef de gare)

La taille de la population desservie correspond à celle vivant dans un rayon de 5 km autour de la gare et à la moitié de celle vivant entre 5 et 10 km.

Bâtiments de gares PLM

Pour davantage de renseignements, dont des copies des plans d'époque, veuillez consulter le site Wiki PLM.

BV "2 portes" - "4eme classe"

Ces bâtiments sont composés de deux travées à étage d'un peu plus de 4 m de large chacune, sur une profondeur d'environ 8 m. Le rez de chaussée est dédié à l'exploitation : une travée est entièrement occupée par la salle d'attente, la seconde comporte un bureau pour le chef de gare et une pièce de service (guichet) avec comptoir pour l'enregistrement des bagages et l'escalier.
A l'étage se trouve un logement pour le chef de gare, avec un WC, une cuisine et trois chambres. Au sous-sol, la cave occupe l'équivalent d'une travée.

BV "3 portes" - "3eme classe"

Cette fois-ci, le bâtiment comporte trois travées de 8x4 m, toutes dotées d'un étage. Au rez de chaussée, la salle d'attente occupe entièrement la trêve de droite, celle du centre comportant un vestibule et une pièce avec bascule pour le pesage des bagages (un comptoir jouant le rôle de séparation) ; la travée de gauche regroupe le bureau du chef de gare et l'escalier.
Il existe deux possibilités pour l'aménagement de l'étage : soit le logement du chef de gare l'occupe entièrement (avec cuisine, WC et quatre autres pièces), soit il ne comporte que trois pièces et une cuisine et est complété par une chambre pouvant être attribuée à un employé, et par un WC commun. La cave occupe encore une travée au sous sol.

BV "4 portes"

Bien que très peu d'informations existent sur ce type de bâtiments, il semblerait qu'une version à quatre travées ait existée : la gare de Sauveterre sur la ligne de la Rive Droite du Rhône semble en être équipée (à moins qu'il ne s'agisse d'une extension...).

BV "5 portes" - "2eme classe"

Toujours intégralement à étage, le bâtiment a maintenant cinq travées, d'où des dimensions de l'ordre de 21x8 m. Le rez de chaussée comporte d'abord dans la travée de gauche l'escalier et le bureau du chef de gare ; les deux travées suivantes sont fusionnées pour former un vestibule séparé par un guichet du local de pesage, ainsi qu'un local pour le télégraphe et les bagages. La quatrième travée contient une salle d'attente de première et seconde classe, ainsi qu'un couloir menant à la dernière travée (celle située à droite du bâtiment), dédiée à la salle d'attente de troisième classe.
L'étage, de par sa superficie, regroupe deux logements, partageant un WC : celui du chef de gare comprend les deux travées situées à droite du bâtiment (formant quatre pièces) et deux pièces (dont une cuisine) situées dans deux travées centrales, côté cour ; le second logement, plus petit, comporte trois pièces (dont une cuisine), situées chacune dans une travée différente côté voies.
Outre la cave proprement dite, située sous la travée située à gauche du bâtiment, le sous sol comporte une chaufferie, implantée sous la moitié côté voie des trois travées centrales.

BV "5 portes" - "1ere classe"

Outre cinq travées centrales à étage, ce type de bâtiment comporte deux ailes de deux travées à un seul niveau, donnant une longueur totale de 36 m. L'aile située à gauche du bâtiment regroupe deux bureaux dans sa première travée, la seconde comportant celui du chef de gare et le début de l'escalier. Dans le corps à étage, on trouve successivement un bureau (première travée), et un vestibule (trois travées fusionnées) côté cour, et un local pour le télégraphe et les bagages et un local de service avec comptoir côté voie. Dans la dernière travée à étage se trouve la salle d'attente première et seconde classe et un couloir. Enfin, la seconde aile à un seul niveau contient la salle d'attente de troisième classe.
L'étage comporte toujours deux logements, légèrement plus grands grâce à une disposition différente de l'escalier, situé en fait dans l'aile à un seul niveau, le premier occupant la moitié côté cour de quatre travées (cuisine et trois autres pièces), le second, plus vaste, reprenant la partie côté voies de ces quatre travées ainsi que l'intégralité de la cinquième, située à droite (cuisine et cinq pièces). Le sous sol comporte toujours la cave (première travée) et la chaufferie (trois demi travées centrales).

BV "5 portes" - "hors classe"

Cette variante comporte encore un corps central à cinq travées à deux niveaux, accompagné de deux ailes à un seul niveau de trois travées chacune (soit une longueur de 43 m). Par rapport au type de gare "1ere classe", cela permet de disposer de bureaux supplémentaires, et d'avoir des salles d'attentes séparées pour les trois classes : première dans le corps central du bâtiment, seconde et troisième dans l'aile attenante. L'étage semble inchangé.

BV "à plus de 5 portes" - "hors classe"

Outre ces types standardisés et les réalisations uniques pour les grandes villes, d'autres variantes ont pu être déclinées par le PLM : ainsi, le bâtiment voyageurs d'Alès dispose bien d'un corps central de cinq travées à étage, mais est encadré par une dizaine de travées à un seul niveau, l'aile Est étant elle même bordée par un immeuble à deux étages bâti dans le même style. De même, le bâtiment de St Gilles possède sept travées toutes à étage (celui de St Ambroix en a même neuf, tout comme celui d'Anduze détruit en 1909).

Constructions "non standard"

Pour les dernières constructions faites par le PLM (gares du Grau du Roi et Anduze - St Jean du Gard en 1909), l'architecture diffère sensiblement, avec des bâtiments en pierre apparente voire à trois niveaux, mais conserve un air de famille avec les réalisations antérieures. Ces réalisations amorcèrent l'orientation du PLM vers une architecture "régionaliste", reprenant des traits typiques de l'architecture locale, qui fut utilisée plus tard pour ses dernières réalisations comme la ligne de la Côte Bleue (1913), St Florentin - Monéteau, Nice - Coni (1928), Riom - Vichy (1931) et La Ferté-Hauterive - Gannat (1932).

Quelques statistiques...

Ces statistiques sur les bâtiments voyageurs gardois ont été réalisées à partir de l'observation de photos : cartes postales anciennes, vues Google Earth ou Google Street ; par conséquent, une marge d'erreur reste possible, certaines construction ayant été considérablement modifiées au cours du temps.

Type Nombre
ARM 10 (7,41 %)
Inconnu : absence de photos, ou détruit... 9 (6,67 %)
Maison de garde barrière + travées à un seul niveau 8 (5,93 %)
Midi à 2 portes + halle marchandises accolée 4 (2,96 %)
Aucun à priori 2 (1,48 %)
PLM 2 portes 22 (16,30 %)
PLM 3 portes 35 (25,93 %)
PLM 4 portes 1 (0,74 %)
PLM 5 portes 21 (15,56 %)
PLM 7 portes 2 (1,48 %)
PLM 9 portes 2 (1,48 %)
Construction spéciale, hors standard PLM 19 (14,07 %)
TOTAL Gard 135

Abris de quais

Situés sur le quai faisant face au bâtiment voyageurs, ces abris accueillaient les voyageurs des intempéries et comportaient aussi un local jouant le rôle de lampisterie et un second vacant.

Gares de 4eme et 3eme classe

D'une profondeur de 2,9 m, ces bâtiment ont deux pièces de 2,9 m de long chacune encadrant l'abri de 3,8 m.

Gares de 2eme classe

Mesurant 3,5 m de profondeur, l'abri comporte trois parties : un premier local de 3,25 m de long, jouant éventuellement le rôle de lampisterie, l'abri proprement dit, de 5,5 m de long, et un second local de 3,25 m de long.

Halles à marchandises

Dans la plupart des cas, la cloison entre ces deux parties est réalisée en bois afin de faciliter une éventuelle extension.

Halles de 10 m de largeur (deux travées)

Partie couverte de 10x10 m, quai découvert de 10 m de long avec rampe.

Halles de 12 m de largeur (trois travées)

Partie couverte de 15x12 m, quai découvert de longueur variable comportant une rampe. Dans certains cas, le côté opposé (bâti en pierre) comportait un petit bâtiment de bureaux accolé de 4 x 8,5 m.

Halles de 15 m de largeur

Cette fois ci, aussi bien le quai découvert que la partie dotée d'une toiture sont de longueur variable, cette dernière étant bâtie par travées de 5 m.

Maisons de garde barrière

Mesurant environ 8 m sur 4, le type standard de maison de garde barrière du PLM était très simple : un mur porteur séparait l'intérieur en deux parties de taille presque égale, délimitant au rez de chaussée la pièce principale jouant le rôle de cuisine et une seconde pièce. A l'étage, sous la toiture, se trouvaient un grenier et une mansarde, souvent aménagés en chambres. La cave occupe la moitié de la superficie de la maison.
A l'extérieur, accolés à la maison, se trouvaient le WC et un bûcher.

Dans certains cas, ces maisons de garde barrière étaient prolongées par quelques travées à un seul niveau servant de bâtiment voyageurs.


Haut de la page
Dernière mise à jour du site : 16 octobre 2018
Retour