Le Rail dans le Gard... ...Et dans le sud du réseau P.L.M.
Dans le Gard et au delà... - Dossiers

Le Provence Express

Historique

Alors que le régime accéléré (RA) fut créé en 1947 avec des trains de marchandises roulant à 100 km/h, le besoin pour des relations encore plus rapides émergea dès la fin des années 50, notamment pour le trafic de primeurs en saison avec des fruits et légumes récoltés dans le Sud de la France et expédiés sur Paris afin de pouvoir y être vendus le lendemain matin.

Horaires en 1961

Ces tranches sont réunies à Orange, d'où le train part à 14h27. Le seul arrêt a lieu à Dijon Ville pour relève du conducteur ; arrivée à Paris Bercy à 22h40, soit une moyenne de 80 km/h : c'est le train de marchandises le plus rapide d'Europe.

Le retour à vide avait une marche plus détendue, il est même arrivé en 1961 - 1962 qu'il soit tracé via la ligne du Bourbonnais, avec traction par une 141 R.

Matériel roulant

La Flèche des Halles était composé de wagons couverts à deux essieux remorqués par des locomotives à vapeur sur la partie méridionale du trajet, un relais traction avait lieu à Lyon jusqu'en 1958, puis à Valence jusqu'à septembre 1959, date de l'achèvement de l'électrification jusqu'à Avignon. Les engins électriques étaient des BB 8100, rejointes à la fin des années 50 par des BB 9200 et 9400.

Le Provence Express était composé de wagons couverts à deux essieux type K4 (devenu ensuite G4) aptes à 100 puis 120 km/h à partir de 1962 ; la traction à partir d'Orange était assurée par une locomotive électrique BB 9200 ou plus rarement 9400. La tranche provenant de Tarascon pouvait être tractée par des machines électriques, les autres devaient l'être par des engins thermiques : les locomotives à vapeur furent progressivement remplacée par des Diesels.

La vitesse limite du Provence Express étant portée à 140 km/h en 1974, il fut désormais composé de wagons couverts à deux essieux type G19, et les BB 9400 sont évincées. Les BB 9200 le furent ensuite également au profit des BB 7200 à partir de 1976.

La transformation en 1988 du Provence Express en train de caisses mobiles Chronofroid Avignon - Rungis implique un renouvellement du matériel : désormais ce sont des wagons porte conteneurs S40 aptes à 140 km/h qui sont utilisés. Ils furent par la suite remplacés par des S63 lorsque la vitesse limite du train fut portée à 160 km/h. La traction pouvait être assurée par des CC 6500, BB 7200, 22200 ou 26000.


Haut de la page
Dernière mise à jour du site : 5 décembre 2020
Retour