Trains d'Europe Allemagne Autriche Belgique Danemark Espagne France Grèce Hongrie Italie Luxembourg Norvège Pays Bas Pologne Roumanie Royaume Uni Russie Suisse

CC 1100 SNCFFrance - Locomotives

La série en chiffres :
Alimentation :
1500 V continu

Configuration des essieux :
CC, deux moteurs de traction par bogie, essieux reliés par bielles

Puissance :
400 kW

Poids :
91 puis 102 t.

Longueur :
17 m.

Chaîne de traction :
rhéostat, moteur à courant continu à vitesse variable, alternateur triphasé à fréquence variable, quatre moteurs synchrones.

Vitesse maximale :
25 km/h

Equipements spéciaux :
radio de triage

Date de construction :
1938 à 1948

Date de retrait :
2003 à 2005

Nombre d'exemplaires :
12

Numéros :
CC 1101 à 1112

Conçues par le réseau du PO MIDI mais livrées à la SNCF, les douze CC 1100 sont des locomotives spécialement conçues pour assurer des tâches très particulières : les manœuvres dans les gares de triage, avec notamment la pousse de rames sur les bosses de débranchement. Nécessitant des vitesses et puissances faibles mais des efforts variant rapidement, ce service était jusqu'à présent assuré par des locomotives à vapeur, très onéreuses et d'une conduite pénible.

Pour répondre à ce cahier des charges très exigeant, la formule d'une locomotive à cabine centrale surélevée est choisie, avec une masse adhérente très élevée, d'où une configuration d'essieux type CC, les essieux d'un même bogie étant reliés par bielles. Présentant les meilleures caractéristiques pour délivrer des efforts prolongés, les quatre moteurs de traction sont synchrones, ce qui impose la présence à bord d'un groupe moteur à courant continu - alternateur permettant de les alimenter en courant triphasé à fréquence variable.

Les CC 1100, très efficaces, ont été utilisées dans divers chantiers électrifiés en 1500 V : Toulouse, Limoges, Miramas, Tours, Villeneuve St Georges... A la fin des années 80, se révélant toujours indispensables et robustes mais accusant leur âge, les douze machines subissent une très lourde modernisation destinée à prolonger leur carrière d'une bonne dizaine d'années. La cabine est entièrement refaite, le groupe convertisseur continu - triphasé est remplacé par des hacheurs de courant dérivés de ceux équipant les BB 26000, tandis que la livrée est désormais identiques aux autres engins de manœuvres : orange et marron, à bandeaux gris.

Hormis la 1109, radiée en 1998, toutes les machines atteignirent le troisième millénaire même si leur fiabilité avait fortement chuté et furent radiées entre 2003 et 2005, victimes de la chute du trafic marchandises. Elles ont été remplacées par des engins Diesel (BB 63500 ou 66700), la 1110 étant prévue pour le musée de Mulhouse.