Trains d'Europe Allemagne Autriche Belgique Danemark Espagne France Grèce Hongrie Italie Luxembourg Norvège Pays Bas Pologne Roumanie Royaume Uni Russie Suisse

BB 36000, 36200 & 36300 SNCFFrance - Locomotives

La série en chiffres :
Alimentation :
1.5  et 3 kV continu,  25 kV 50 Hz

Configuration des essieux :
BB

Puissance :
6000 kW

Poids :
90 t.

Longueur :
19,1 m.

Chaîne de traction :
(transformateur et redresseurs sous monophasé), onduleurs à GTO, 4 moteurs de traction asynchrones

Vitesse maximale :
prévues pour 200 voire 220 km/h, limitation à 120 km/h en service

Equipements spéciaux :
UM

Date de construction :
1996 à 2002

Date de retrait :
 

Nombre d'exemplaires :
60 (dont 30 transformées en BB 36200 et 36300).

Numéros :
(4)36001 à 36030 et (4)36331 à 36360 ex 36031 à 60

Alors que 264 BB 26000 ont été commandées, le développement des relations internationales vers l'Italie et la Belgique nécessite l'utilisation de locomotives pouvant fonctionner sous 3000 V continu, y compris en service voyageurs (leur utilisation sur les trains "Nightstar" entre le tunnel sous la Manche et Bruxelles est alors envisagée). La dernière option de 30 machines est alors modifiée par avenant pour obtenir des engins tricourant, immatriculés dans la série 36000.

Plutôt que d'adapter simplement des BB 26000, à motorisation synchrone, Alsthom décide de développer une nouvelle chaîne de traction plus moderne, à base de moteurs asynchrones et de thyristors GTO ; la puissance totale est portée à 6000 kW, ce qui permettrait éventuellement de rouler à 220 km/h. Les cabines de conduite ont une forme plus arrondie et sont climatisées, la livrée est à base de deux tons de gris et de rouge en toiture et sur les faces frontales (rappelant la livrée Corail + apparue à la même époque).

La sortie d'usine de la BB 36001 en 1996 est suivie par de longs mois d'essais en tête de trains de tout types, y compris à 200 km/h (rames de voitures Grand Confort). La mise en service commerciale n'intervient qu'en mai 1998, avec de nombreuses restrictions.

Malgré une mise au point laborieuse, une seconde tranche de trente autres machines est commandée ; cette fois ci, le rouge est remplacé par du vert, ces machines appartenant à la nouvelle activité Fret SNCF, suite à la répartition du parc entre activités en 1999. A la livraison de la BB (4)36060 en 2002, la série a enfin un fonctionnement correct, mais a dû être spécialisée en deux parcs : les 36001 à 30 "rouges" pour les circulations vers la Belgique, et les 36031 à 60 "vertes" pour le trafic avec l'Italie : équiper tous les engins avec tous les dispositifs de signalisation aurait été très coûteux et techniquement délicat (problèmes d'interférence et de compatibilité).

Suite à la transformation des 36031 à 60 en BB 36200 puis 36300, la série 36000 ne comporte plus que les engins de la première tranche, fréquemment utilisés sur des trains entre Dijon (où elles sont affectées) ou la région parisienne et la Belgique. A noter qu'un projet d'adaptation d'une dizaine d'engins pour circuler sur la ligne Perpignan - Figueras fut à un moment à l'étude, avant que la RENFE ne rende disponible des machines de la série 252.

La location de quelques machines à des opérateurs privés a également lieu, vu la baisse des besoins pour Fret SNCF : depuis fin 2011, Thello loue trois puis sept machines de la première sous-série pour les trains de nuit Paris - Venise ; sept autres machines sont louées au Maroc depuis septembre 2012.

Des machines dérivées des BB 36000 ont été achetées par des réseaux étrangers : séries T13 SNCB (Belgique) et 3000 CFL (Luxembourg) reprenant une bonne partie de la caisse et les bogies, et la série HHR8 Amtrak aux Etats Unis (partie électrique et bogies).

A noter qu'une soixante et unième caisse de BB 36000 a été construite pour remplacer celle de la 36023, accidentée peu après sa mise en service. Peu après, ce fut la 36050 qui fut accidentée : il fut alors décidé de la réparer en réutilisant la moitié de la caisse originelle de la 36023.

Les BB 36200

L'ouverture du service d' "autoroute ferroviaire" entre la Savoie et l'Italie via le tunnel du Fréjus en 2003 a nécessité l'adaptation de treize BB 36000, seuls engins capables de circuler sur le réseau italien. Utilisées en unités multiples de trois (deux en tête et une en fin de train), elles ont rapidement été transformées en BB 36300 afin de rendre le parc plus homogène.

Les BB 36300

Elles aussi issues de la seconde sous série de BB 36000, ces machines ont subi en 2004 les mêmes modifications que les BB 36200, mais avec en plus un système de détection des incendies, devenu obligatoire pour franchir le tunnel du Fréjus. Pour simplifier l'exploitation de la série, toutes les BB 36200 et les BB 36031 à 60 (seconde tranche, "verte") ont été subi cette transformation.

Au final, le parc se compose de trente machines rouges (36001 à 30) pour les circulations vers la Belgique, et trente "vertes" (36331 à 60) pour les circulations vers l'Italie.

Galerie photo