Trains d'Europe Allemagne Autriche Belgique Danemark Espagne France Grèce Hongrie Italie Luxembourg Norvège Pays Bas Pologne Roumanie Royaume Uni Russie Suisse

Voitures DEV inox courtes SNCFFrance - Voitures

La série en chiffres :
Années de construction :
1952 à 1957

Nombre d'exemplaires :
116 (+ 26 Mistral 56)

Longueur :
23,5 m.

Vitesse limite :
140 puis 160 km/h après 1970

Radiation :
1992 à 1994

Equipements particuliers :
Caisse en acier inoxydable

Service assuré :
Grandes lignes puis régional

Reprenant la conception des voitures DEV commandées dès 1946, les voitures DEV inox sont destinées aux trains les plus prestigieux, pourvus uniquement de places en première classe (le plus souvent avec un supplément). Elles ont équipé le Mistral Paris - Nice, créé en 1950 et utilisant des DEV AO, dès leur livraison en 1952 à 1957, avant d'être remplacées par une version améliorée, les voitures Mistral 56. Les bogies d'origine étaient limitées à 140 km/h, mais en 1970 l'intégralité du parc a été rendu apte à 160.

Types d'origine

A8myfi puis A8uj : 105 unités (32 DEV 50, 21 DEV 52, 14 DEV 53 & 39 DEV 54) N°51 87 18-77 751 à 857

Voitures de première classe, ayant huit compartiments de six sièges de première classe, soit 48 places. Pendant une courte période (jusqu’au 3 juin 1956), certaines voitures étaient identifiées comme des A3B5myfi (10 DEV 50), voire des B8myfi (16 DEV 50 et 12 tranche 52), alors que les aménagements étaient semble-t-il identiques.

A7smyfi puis A7xj : 3 exemplaires (2 DEV 53, 1 DEV 54) Même numérotation UIC que les A8j ?

Trois "voitures fumoir" identifiées A7smyfi avaient à l’origine deux compartiments fusionnés, avec des aménagements modulaires ; elles ont été remises au type A8j en 1980 - 1981.

B5smyfi DEV 50 (2) et A5smyfi (1 DEV 52, 1 DEV 53, 1 DEV 54 & 1 DEV 55) puis A5rj : 6 exemplairesN°51 87 84-87 001 à 003, 006, 008 & 010

Ces six voitures disposent d’un local faisant office de bar ou cuisine. Il y a 5x6 = 30 places de première classe. A noter que les deux voitures construites étaient initialement affectées à la seconde classe avant 1956 ; les numéros d'ordre à la fin du marquage UIC sont communs avec les bar Mistral 56.

A6Dmyfi puis A6Dj : 2 unités DEV 50N°51 87 81-87 501 & 502

Ces voitures voient deux de leurs compartiments remplacés par un fourgon à bagages ; un rideau métallique remplace la baie du second compartiment supprimé. La capacité est de six compartiments de six places de première classe, soit 36 places.

Transformations

Victimes de l'arrivée des voitures Corail, les DEV inox courtes ont été déclassées dès la fin des années 70, se retrouvant affectées à des express à faible parcours et à des trains régionaux. Les dernières ont été radiées en 1994 ; mi 1993 restaient encore 73 B8j.

On remarquera que parallèlement à ce déclassement, ces voitures ne sont plus autorisées à rouler à l'étranger (code UIC 50 au lieu de 51).

B8j ex A8j (106 exemplaires) N°50 87 28-77 751 à 857

Toutes les A8j DEV inox courtes "ordinaires" ont été déclassées de 1982 à 1985, après l’arrivée des voitures Corail. A cette occasion, les trois A7xj sont également traitées. Les aménagements intérieurs sont changés, il y a maintenant 8 places de seconde classe par compartiment, soit 64 places en tout.

B6Dj ex A6Dj (deux exemplaires) N°50 87 82-77 501 & 502

Les deux voitures mixtes- fourgon n’échappent pas au déclassement : en 1981, les six compartiments reçoivent huit sièges de seconde classe, soit une capacité totale de 48 places.

B5Dj ex A5rj (6 unités) N°50 87 82-77 901 à 906

Les voitures bar, devenant sans utilité, ont été radicalement transformées en 1978 : l’ancien emplacement du  bar- cuisine devient un fourgon à bagages. Un rideau métallique remplace une baie (la deuxième côté fourgon), la partie voyageurs est réaménagées avec cinq compartiments de huit places de seconde classe, soit 40 places.

Carrière

Faisant longtemps partie du parc "noble" de la SNCF, juste en dessous de celui dédié aux Trans Europe Express, les voitures DEV Inox courtes n'ont perdu de leur standing qu'à la fin des années 70, les voitures Corail leur ayant donné un coup de vieux et provoqué leur déclassement relativement tardif par rapport aux autres séries. De par leur caisse en acier inoxydable, ce matériel a eu une durée de vie plus longue que la moyenne, deux voitures mixtes fourgon étant radiées en 1989, les réformes systématiques ne commençant qu'en 1992 (de leur côté, les voitures Mistral 56 furent toutes radiées en 1990 afin d'être revendues au Sénégal). Vu la petite taille de la série, son retrait fut achevé dès 1994.

Année 1989 1990 1991 1992 1993 1994
Réformes 2 0 1 4 28 ? 52 ?

Tranches & bogies

Tranche DEV 50 (36 voitures)

Tranche DEV 52 (22 voitures)

Toutes ces voitures reçoivent de construction des bogies type Y20D.

Tranche DEV 53 (17 unités)

Toutes ces voitures reçoivent de construction des bogies type Y20D.

Tranche DEV 54 (40 unités)

Toutes ces voitures reçoivent de construction des bogies type Y20D.

Tranche DEV 55 (un seul exemplaire)

Entre 1966 et 1970, toutes les voitures DEV inox équipées de bogies Y16E et Y20 B/C/D, limités à 140 km/h, ont reçu de nouveaux bogies Y24z permettant de rouler à 160 km/h.