Le Rail dans le Gard... et au delà
Le Rail dans le Gard - Les lignes

Ligne Lunel - Sommières

Caractéristiques

Date d'ouverture :
1872
Date de fermeture :
1945 ?
Mode de traction :
vapeur puis Diesel
Longueur :
9,071 km
Rampes maximales :
7 ‰
Nombre de voies :
voie unique, aujourd'hui déposée
Numéro de ligne :
818 000

Historique

Construite en même temps que Mas des Gardies - Le Crès, desservant elle aussi Sommières, cette ligne permettait de relier au plus court cette ville à la ligne Tarascon - Sète (elle fait seulement 10 km de long). Elle impose donc des correspondances et un rebroussement pour rejoindre Nîmes, vers laquelle a été construite une ligne directe dès 1882. Cette ligne sans véritable intérêt a donc fait partie des toutes premières lignes françaises à voie normale à être fermées, du temps même du PLM ; des imprécisions subsistent quant aux dates précises.

A noter que cette ligne est parfois désignée "Gallargues - Sommières" car étant en tronc commun avec la Transversale Sud entre Lunel et Gallargues, voire "Lunel - Le Vigan".

Aujourd'hui, une bonne partie des emprises a été transformée en chemins.

Type de matériel utilisé

La section Sommières - Gallargues n'a connu que la traction à vapeur, avec à la fois des locomotives mais aussi des automotrices à vapeur, ancêtres des autorails.

Tracé

Origine du kilométrage : Le Vigan.

Attention, descriptif ne comportant que les gares.

km 63,331
km 64,079
bif vers St Césaire (ligne Sommières - Nîmes)
km 72,402
bif vers Lunel (ligne Tarascon - Sète)

Cartographie

Vue aérienne IGN


Haut de la page
Dernière mise à jour du site : 25 octobre 2017
Retour