Trains d'Europe Allemagne Autriche Belgique Danemark Espagne France Grèce Hongrie Italie Luxembourg Norvège Pays Bas Pologne Roumanie Royaume Uni Russie Suisse

BB 66900 ex 66500 ex 040 DG 500 SNCFFrance - Locomotives

La série en chiffres :
Alimentation :
1 moteur Diesel Sulzer 8 LVA 24, 1750 Ch.(1285kW)

Configuration des essieux :
BB

Puissance :
980 kW (1345 Ch.) à la jante.

Poids :
80 t.

Longueur :
14,89 m.

Chaîne de traction :
Génératrice & quatre moteurs de traction à courant continu.

Vitesse maximale :
120 km/h

Equipements spéciaux :
UM

Date de construction :
1961 et 1962

Date de retrait :
1978 et 1979

Nombre d'exemplaires :
Deux prototypes

Numéros :
 040 DG 501 & 2 puis 66501 & 2 puis BB 66901 & 2 (après 1965)

Alors que les 040 DG (futures BB 66000) donnent entière satisfaction, la SNCF choisit d'expérimenter de nouveaux moteurs Diesel Sulzer au lieu de SACM - MGO. La puissance est légèrement augmentée, la vitesse limite restant fixée à 120 km/h. Seuls deux exemplaires seront construits, du fait d'un châssis et de capots moteurs spécifiques à cause du groupe Diesel, plus volumineux.

Ces prototypes ont été livrés au dépôt de Portes Les Valence afin d'être utilisés sur la ligne de la rive droite du Rhône et dans les Alpes du Sud. Peu fiables, ils ont été mutées au dépôt de Nîmes en 1969 sans que leur utilisation soit changée. Enfin, un an plus tard, ces deux machines sont parties à Limoges et sont rapidement confinées aux trains de travaux. Elles ont été radiées en 1978 et 1979 et ferraillées peu après.

Les deux machines ont conservé durant toute leur carrière la même livrée bleue à filets blancs, identique à celle des BB 66000. Seuls les plaques (en aluminium) ont changé : de "040 DG 500" à la livraison, elles sont devenues "BB 66500" lors de la renumérotation du parc Diesel de la SNCF en 1962, puis "BB 66900" vers 1970 lorsqu'il est apparu que la série BB 66400 aurait plus de cent exemplaires.