Trains d'Europe Allemagne Autriche Belgique Danemark Espagne France Grèce Hongrie Italie Luxembourg Norvège Pays Bas Pologne Roumanie Royaume Uni Russie Suisse

Moteurs Diesel des engins SNCFFrance

Pour ses différents types d'engins à moteur Diesel (locomotives, locotracteurs et autorails), la SNCF a souvent utilisé les mêmes fournisseurs, afin de limiter le nombre de références de pièces et de garder une bonne fiabilité.

Moteurs Baldwin

Provenant des Etats Unis, ces moteurs équipaient les 040 DA, futures A1A-A1A 62000, qui furent livrées à la SNCF en 1946 et 1947.

  Baldwin 606 NA
Nombre de cylindres 6, en ligne
Alésage  
Course  
Cylindrée  
Poids  
Puissance nominale  
Puissante maximale utilisée 660 Ch.
Séries A1A-A1A 62000 (ex 040 DA)

Le même bloc, type 606, a existé sous d'autres variantes donnant des puissances de 750 Ch. (moteur atmosphérique 606 NA) ou 1000 Ch. (606 SC avec turbocompresseur) qui équipèrent des engins livrées aux réseaux d'Afrique du Nord.

Moteurs Caterpillar

Des moteurs de ce constructeur équipent les BB 60000.

Moteurs MAN

De type routier, ils équipent les groupes de propulsion des X 72500 (deux par motrice), et X 73500, et les engins remotorisés X 2100 et X 2200.

Moteurs MTU

Ce fabriquant a équipé la plupart des engins construits ou transformés récemment : BB 69200, BB 69400, BB 75000, BB 75400, BB 76000.

Moteurs Poyaud

Les moteurs de cette firme équipent le prototype X 2051 et les EAD X 4300 en version 425 Ch., ainsi que les BB 71000 et divers locotracteurs de puissance plus modeste comme les Y 8000 et Y 8400 et les fourgons générateurs Mistral 56, PBA, Mistral 69 et Grand Confort.

Moteurs Pielstick

Blocs à douze cylindres :

  V12 PA2 175 V12 PA4 185 V12 PA4 200 VGA V12 PA6 280
Nombre de cylindres 12, en V (angle de 45°) 12, en V (angle de 90°) 16, en V (angle de 90°) 12, en V (angle de 60°)
Alésage 175 mm 185 mm 200 mm 280 mm
Course 210 mm 210 mm 210 mm 290 mm
Cylindrée 60,6 L 67,7 L 79,2 L 214,2 L
Poids 7,2 t. 5,7 t. environ 7 tonnes 18,8 t.
Puissance nominale 1200 Ch. (883 kW) à 1500 tr/min 1800 Ch. (1325 kW) à 1500 tr/min 3200 Ch. (2350 kW) à 1425 tr/min 4800 Ch. (3530 kW) à 1130 tr/min
Puissante maximale utilisée 1200 Ch. (883 kW) 1495 Ch. (1100 kW) 3200 Ch. (2350 kW) 4200 Ch. (3100 kW) puis 4800 Ch. (3530 kW)
Séries BB 66600 avant les années 1964 -1967 BB 66600 après la période 1964 - 1967 essais sur quelques CC 72000 à la fin des années 80 ; CC 72100 CC 72075 (1975 à 1987)

Blocs à seize cylindres :

  V16 PA4 185 V16 PA4 200
Nombre de cylindres 16, en V (angle de 90°) 16, en V (angle de 90°)
Alésage 185 mm 200 mm
Course 210 mm 210 mm
Cylindrée 90,3 L 105,5 L
Poids 7,4 t. 7,7 t.
Puissance nominale 2400 Ch. (1765 kW) à 1500 tr/min 2800 Ch. (2060 kW) à 1500 tr/min
Puissante maximale utilisée BB 67000 & 67200 : 2000 Ch. (1470 kW)
BB 69000 : 2065 Ch. (1520 kW)
BB 67300 & 67400, CC 70000 : 2400 Ch. (1765 kW)
2450 Ch. (1800 kW)
Séries   certaines BR 218 DB
essais sur quelques BB 67400

Moteurs Renault

Présent dans la construction de locotracteurs et d'autorails dès les années 30, Renault assurait également la motorisation de bon nombre de séries de l'époque. Plus tard, des moteurs Renault destinés aux camions (aujourd'hui, Renault véhicules Industriels), ont été utilisés pour les autorails des années 50 en version 150 (X 5500 & X 5800) et 300 Ch. (X 3800, X 2400) ainsi que dans quelques prototypes de locomotives Diesel (C 60002, BB 60041 avec un V12 type 565 de 425 Ch.). Actuellement, des moteurs RVI 6 cylindres de 300 Ch. sont utilisés pour remotoriser les locotracteurs Y 8000 et Y 8400.

Moteurs SACM

De conception purement française, ces moteurs ont été construits par la SACM (Société Alsacienne de Constructions Mécaniques) et ont connu une très longue carrière dans le ferroviaire en France, à l'étranger et Outre Mer, ainsi que dans d'autres domaines d'application comme la marine civile ou militaire ou les groupes électrogènes.

Moteurs MGO :

Première génération de moteurs, fabriquée à environ 7000 exemplaires en tout, ayant tous un alésage de 175 mm et une course de 180 mm ; le nombre et la disposition des cylindres varie (mais avec un angle de 60 degrés pour tous les moteurs en V), ainsi que le système de refroidissement et de suralimentation. La puissance peut varier de 200 à 1600 Ch., pour des utilisations marines et industrielles (y compris groupes électrogènes).

  MGO V12 ASH MGO V12 BSH MGO V12 BSHR MGO V16 BSHR
Nombre de cylindres 12, en V (angle de 60°) 12, en V (angle de 60°) 12, en V (angle de 60°) 16, en V (angle de 60°)
Alésage 175 mm 175 mm 175 mm 230 mm
Course 180 mm 180 mm 180 mm 180 mm
Cylindrée 51,9 L 51,9 L 51,9 L 119,6 L
Poids 4,6 t. 4,6 t. 4,9 t. 7,4 t.
Puissance nominale 825 Ch. (605 kW) à 1500 tr/min 825 Ch. (605 kW) à 1500 tr/min 930 Ch. (685 kW) à 1500 tr/min 1400 Ch. (1030 kW) à 1500 tr/min
Puissante maximale utilisée 825 Ch. (605 kW) 825 Ch. (605 kW) 900 Ch. (660 kW) 1400 Ch. (1030 kW)
Séries BB 63400, 63500, RGP 1, X 2800, X 4200 BB 63400, 63500, RGP 1, X 2800, X 4200 CC 65000 BB 66000 & BB 66400

Le bloc V12 a également existé en version 600 Ch. dépourvu de turbocompresseur, équipant les locomotives Brissonneau et Lotz proches des BB 63500 achetées par bon nombre de réseaux indépendants (Houillères du Nord, CFTA...). Une version V8 de 400 Ch. aurait également existé (BB 60432).

Moteurs AGO :

Cette seconde génération de moteurs est principalement destinée aux navires. Les puissances peuvent atteindre 8000 Ch. (notamment pour les groupes électrogènes de centrales nucléaires, équipés de moteurs V 20 à double turbos).

  AGO V12 DSHR AGO V16 ESHR
Nombre de cylindres 12, en V (angle de 50°) 16, en V (angle de 50°)
Alésage 230 mm 230 mm
Course 220 mm 220 mm
Cylindrée 109,68 L 146,24 L
Poids 12 t. 17,7 t.
Puissance nominale 2700 Ch. (1985 kW) à 1350 tr/min 3600 Ch. (2650 kW) à 1350 tr/min puis 4000 Ch. (2940 kW)
Puissante maximale utilisée 2700 Ch. (1985 kW) 3600 Ch. puis 4000 Ch.
Séries A1A-A1A 68500 CC 72000

Moteurs Saurer

Ces moteurs ont été utilisés sur la plupart des versions des EAD en versions 450 (X 4500, X 4630, X 94630 et X 4900) et 600 Ch. (X 4750, X 94750, X 4790) ainsi que sur les X 2100 et 2200 à l'origine.

Moteurs Sulzer

De conception suisse, une partie de ces moteurs a été construite sous licence en France. Tous sont à quatre temps et ont une injection directe.

Attention, il semblerait que dans le cas du moteur 6 LDA, la même référence désigne plusieurs variantes de puissance.

  6 LDA 22A 6 LDA 22B & C 6 LDA 22C, D & E 6 LDA 22E
Nombre de cylindres 6 en ligne 6 en ligne 6 en ligne 6 en ligne
Alésage 220 mm 220 mm 220 mm 220 mm
Course 290 mm 290 mm 290 mm 290 mm
Cylindrée 66,14 L 66,14 L 66,14 L 66,14 L
Poids 5,6 t. 5,6 t. 5,6 t. 5,6 t.
Puissance nominale 510 Ch. (375 kW) à 890 tr/min 600 Ch. (440 kW) à 900 tr/min 725 Ch. (535 kW) à 950 tr/min 750 Ch. (550 kW) à 950 tr/min
Puissante maximale utilisée 460 Ch. (340 kW) 600 Ch. (440 kW) 725 Ch. (535 kW) 750 Ch. (550 kW)
Séries C 61000 BB 63001 à 108 BB 63109 à 195 BB 63196 à 250

Lien anglophone vers l'historique et différents types de moteurs Sulzer : http://www.derbysulzers.com/sulzerengine.html

  6 LDA 25 8 LVA 24 12 LDA 24 12 LDA 28
Nombre de cylindres 6 en ligne 8, en V (angle de 50°) 12, en V (angle de 50°) 12, en 2 lignes parallèles de 6
Alésage 250 mm 240 mm 240 mm 280 mm
Course 320 mm 280 mm 280 mm 360 mm
Cylindrée 94,24 L 101,33 L 152 L 266 L
Poids inconnu 11,4 t. 14,4 t. 18,5 t.
Puissance nominale 550 Ch. (405 kW) 1750 Ch. (1285 kW) à 1050 tr/min 1985 kW (2700 Ch.) à 1050 tr/min 1470 kW (2000 Ch.) à 710 tr/min
Puissance maximale utilisée 550 Ch. (405 kW) 1400 Ch. (1030 kW) 1985 kW (2700 Ch.) 1470 kW (2000 Ch.)
Séries BB 60030 BB 66901 & 2 A1A-A1A 68000 ; Class 48 BR CC 65500