Trains d'Europe Allemagne Autriche Belgique Danemark Espagne France Grèce Hongrie Italie Luxembourg Norvège Pays Bas Pologne Roumanie Royaume Uni Russie Suisse

Rames TGV Sud Est tricourant SNCF & CFFFrance - TGV

La série en chiffres :
Alimentation :
1500 V continu, 15000 V 16.7 Hz, 25000 V 50 Hz

Configuration :
motrice + 8 remorques + motrice

Puissance :
6400 kW sous 25000 V 50 Hz
3100 kW sous 1500 V continu
2800 kW sous 15000 V 16.7 Hz

Poids :
390 t.

Longueur :
200 m.

Chaîne de traction :
(transformateur et redresseurs), hacheurs à thyristors, moteurs à courant continu

Vitesse maximale :
270 km/h

Equipements spéciaux :
bar, TVM 300

Places de première classe :
107 puis 111 (voir tableau)

Places de seconde classe :
260 puis 240 (voir tableau)

Date de construction :
1981, 1983 et 1985 ; rame 118 ex 88 transformée en 1989

Date de retrait :
2012 & 2013

Nombre d'exemplaires :
9 (dont une ex rame N°88 bicourant)

Numéros :
Rames 110 à 117 + 118 ex 88
Motrices 33001 à 33018

Destinées au trafic franco-suisse, remplaçant notamment le TEE Cisalpin composé de voitures Mistral 69 remorquées par une  CC 21000,  ces rames assurent depuis 1984 les liaisons vers la Suisse (sauf Genève), passant par Dijon et Vallorbe. Elles sont similaires aux autres rames Sud Est, mais peuvent circuler à puissance réduite sous 15000 V 16.7 Hz.

Comme les autres rames TGV Sud Est, une première modernisation des aménagements intérieurs a eu lieu entre 1988 et 1990.

En 1989, le parc a été complété par la rame 118, issue de la transformation de la rame 88 (qui avait effectué des essais de moteurs synchrones pour les rames Atlantique).

Une nouvelle modernisation a été menée en 1997, avec une livrée grise et bleue et des aménagements revus (idem "Rénovation 1" mais teintes différentes), mais la vitesse limite reste à 270 km/h. La liaison étant exploitée sous le label "Ligne de Cœur", des logos spécifiques avec une bande rouge au niveau des baies sont apposés. Par la suite, la relation prit le nom de "Lyria".

Avec l'arrivée des rames POS sur les relations vers la Suisse suite à l'ouverture de la LGV Rhin - Rhône, l'avenir des rames PSE tricourant est menacé : elles sont beaucoup moins performantes, sont limitées à 270 km/h et posent des problèmes de fiabilité. A partir de septembre 2012, elles ont perdu la plupart de leur roulement et certaines d'entre elles sont définitivement garées ; leur remplacement se fait progressivement grâce à de nouvelles rames à deux niveaux type 2N2 3UA (4700) adaptées pour circuler sous 15000 V16.7 Hz.

Une fois un nombre suffisant de rames neuves livrées, les dernières rames PSE tricourant ont cessé tout service courant 2013 et sont définitivement hors service, les éventuels projets de rénovation de cette sous série ayant été jugés trop onéreux vu leurs spécificités. Après de longs mois de garage, ces rames ont été réformées et sont en attente de démolition, première dans la famille des TGV.

Remorque Modernisation fin années 80 Rénovation 1
TGVZR ADru 133000 (R1) 34 places, 1ere classe non fumeurs 35 places, 1ere classe non fumeurs
TGVR Au 233000 (R2) 35 places, 1ere classe non fumeurs 38 places, 1ere classe non fumeurs
TGVR Au 333000 (R3) 38 places, 1ere classe fumeurs 38 places, 1ere classe fumeurs
TGVR Brux 433000 (R4) bar et 20 places 2eme (non fumeurs) bar et 16 places 2eme non fumeurs
TGVR Bu 533000 (R5) 60 places, 2eme classe fumeurs 56 places, 2eme classe fumeurs
TGVR Bu 633000 (R6) 60 places, 2eme classe non fumeurs 56 places, 2eme classe non fumeurs
TGVR Bu 733000 (R7) 60 places, 2eme classe non fumeurs 56 places, 2eme classe non fumeurs
TGVZR Bru 833000 (R8) 60 places, 2eme classe non fumeurs 56 places, 2eme classe non fumeurs