Le Rail dans le Gard... ...Et dans le sud du réseau P.L.M.
Dans le Gard et au delà... - Dossiers

Gares FRET SNCF

Originellement, la quasi totalité des gares comportaient des installations destinées au trafic marchandises local. Au fil du temps, nombre de ces installations ont été désaffectées, victimes de la concurrence routière, si bien que subsistaient seulement au milieu des années 2000 les établissements suivants ouverts à la desserte Fret SNCF :

Gare Numéro Plateforme Etat
Aigues Mortes 775858 plateforme d'Avignon  
Aigues Vives 775122 plateforme d'Avignon fermée le 02/11/2009
Alès 775288 plateforme d'Avignon  
Aramon 765883 plateforme de Nîmes fermée le 01/03/2008
Bagnols sur Cèze 764571 plateforme d'Avignon fermée le 01/07/2006
Beaucaire Marchandises 775031 plateforme d'Avignon  
La Grand Combe la Pise 775254 plateforme d'Avignon fermée au 01/03/2008
L'Ardoise 764613 plateforme d'Avignon  
Malbosc 775262 plateforme d'Avignon fermée au 01/03/2008
Meynes-Montfrin 775635 plateforme de Remoulins Pont du Gard fermée au 01/07/2006
Nîmes Est (Grézan & Courbessac) 775007 plateforme d'Avignon  
Remoulins Pont du Gard 775395 plateforme d'Avignon  
St Ambroix 775536 plateforme de Nîmes fermée au 01/07/2006
St Césaire (Nîmes Ouest) 775072 plateforme d'Avignon  
St Gervasy - Bezouce 775411 plateforme de Remoulins Pont du Gard fermée au 01/07/2006
St Gilles 775882 plateforme d'Avignon fermée au 03/10/2011
Salindres 775551 plateforme d'Avignon  
Sernhac 775627 plateforme de Remoulins Pont du Gard fermée au 01/07/2006
Tamaris 775270 plateforme de Nîmes fermée au 01/07/2006
Uzès 775601 plateforme de Remoulins Pont du Gard fermée au 01/07/2006
Vauvert 775817 plateforme d'Avignon  
Vergèze Codognan (EP Perrier) 775114 plateforme d'Avignon  

Fin 2011, seules dix gares restaient théoriquement ouvertes à la desserte marchandises par Fret SNCF, contre 22 début 2006... A cette époque, les dessertes s'effectuaient à partir de trois "plateformes" : Nîmes, Avignon, et Remoulins, jouant le rôle d'intermédiaire avec les gares de triage. Actuellement, tout le trafic vers le Gard et la partie Est de l'Hérault (jusqu'à Montpellier et Sète) a été regroupé sur celle d'Avignon, celle-ci se partageant avec celle de Perpignan l'intégralité de la région Languedoc-Roussillon.

En pratique, le trafic est très faible, les principales sources potentielles de trafic (dont l'existence réelle reste à confirmer...) se trouvant à Salindres (industrie chimique), Aigues Mortes (salins), Aramon, L'Ardoise et Vers Pont du Gard (usine de traverses béton pour la SNCF, mais où existe aussi une desserte routière). Sur Nîmes, les zones industrielles de Grézan et St Césaire ne semble pas émettre ou recevoir de wagons, exceptés les trains militaires. Quant à l'EP Perrier de Vergèze, il est déserté depuis plusieurs années, la source utilisant maintenant la voie routière alors qu'auparavant jusqu'à trois trains d'eau étaient expédiés chaque jour, mais le retour de la desserte ferroviaire pourrait avoir lieu grâce à un opérateur privé...

En Lozère, seule la gare de St Chély d'Apcher, située sur la ligne des Causses et desservie via Clermont-Ferrand, reste ouverte mais un "projet de transfert sur route" est étudié pour 2014 - 2015 ; les autres gares ont fermé entre 2006 et 2009 : il n'y a donc plus de train de desserte marchandises fréquentant la ligne des Cévennes, malgré l'enclavement routier...


Haut de la page
Dernière mise à jour du site : 16 septembre 2018
Retour