Trains d'Europe Allemagne Autriche Belgique Danemark Espagne France Grèce Hongrie Italie Luxembourg Norvège Pays Bas Pologne Roumanie Royaume Uni Russie Suisse

Z 5300 SNCFFrance - Automoteurs

La série en chiffres :
Alimentation :
1500 V continu

Configuration :
motrice ZBD 5300 1 ou 2 remorques ZRB 25300 remorque avec cabine ZRAB 15300

Puissance :
1145 kW

Poids :
si rame à 3 caisses : 68,5 m.
si rame à 4 caisses : 91,3 m.

Longueur :
si rame à 3 caisses : 68,5 m.
si rame à 4 caisses : 91,3 m.

Chaîne de traction :
rhéostat, quatre moteurs de traction à courant continu

Vitesse maximale :
120 km/h

Equipements spéciaux :
UM jusqu'à 4 éléments

Places de première classe :
remorque ZRAB 15300 : 48 places (avant 1999 ou si TER)

Places de seconde classe :
ZBD 5300 : 91 places
ZRB 25300 : 102 places
ZRAB 15300 : 41 (89 après 1999)

Date de construction :
1965 à 1969 et 1972 à 1975

Date de retrait :
à partir de 2002

Nombre d'exemplaires :
145

Numéros :
Z 5301 à 5445

D'abord destinées à rajeunir le parc de banlieue Sud Ouest composé d'automotrices ex PO datant des années 20, les automotrices Z 5300 sont livrées à partir de 1965.

Malgré un air de famille avec les Z 6100 et les rames RIB, elles ne partagent aucun élément : les caisses sont différentes, avec trois portes par face (par contre des RIB / RIO furent utilisées comme remorques de remplacement). Une première série de 61 rames est construites jusqu'en 1969. A noter que les Z 5360 et 5361 avaient une composition réduite à trois caisses afin de voir leur vitesse portée à 140 km/h et d'être utilisées entre Paris et Orléans avant 1976.

Epaulant les Z 5100 et évinçant les dernières Z 4100, les Z 5362 à 5445 sont construites entre 1972 et 1975 avec quelques différences au niveau des fenêtres (encadrement individuel en caoutchouc) et sont aussi présentes sur le réseau Sud Est.

En 1979, la mise en service du RER C permet aux éléments les plus récents (Z 5362 à 5445) de subir une rénovation légère avec de nouveaux sièges individuels. Les éléments de la première tranche, eux, sont équipés entre 1987 et 1990 d'un système permettant la conduite à agent unique (EAS) ; ultérieurement, leurs portes furent peintes en rouge afin de les différencier.

Au fil du temps, quelques remorques accidentées ont été remplacées par d'anciennes RIB de différentes tranches, structurellement différentes (trois fenêtres au lieu de quatre entre chaque plateforme).

A partir de 1994, suite à l'arrivée des Z 20500, certaines rames de la seconde tranche sont envoyées remplacer les Z 5100 en région Centre. Une des deux remorques intermédiaires est supprimée et les portes sont repeintes en bleu ciel. Plus tard, des rames toujours à quatre caisses (portes bleu foncé) les rejoindront pour la desserte de Paris - Le Mans.

En 2002, six rames ramenées à trois caisses sont affectées à Bordeaux en complément des Z 7300 (une vingtaine de rames étaient prévues) et en attendant la livraison des Z 21500 et B 81500 (elles furent radiées en 2008). Peu après, une grande partie des rames de la seconde tranche restées en banlieue parisienne se retrouvèrent sans utilisation suite à l'arrivée des Z 20900 et à la mise à six caisses de vingt Z 5600 ; elles furent radiées peu après bien qu'étant les plus récentes de la série.

Aujourd'hui, les rames affectées aux TER Centre ont été radiées jusqu'en 2011, car remplacées par des AGC et rames à deux niveaux TER 2N NG. Celles encore utilisées en région parisienne restent encore en service en attendant la relève, les effectifs diminuant peu à peu : des rames VB2N libérées du Nord par les Z 50000 livrées en 2011-2012 et associées à des BB 7600 ex 7200 devraient anéantir les rames utilisées sur la banlieue Montparnasse, tandis que celles du Sud Est n'ont pas encore de successeur défini (la reconversion d'une vingtaine de MI 84 est à l'étude). En attendant, quinze rames ont été rénovées en 2005 et 2006 avec de nouveaux habillages intérieurs, les dernières radiations étant prévues pour 2016 ou 2017.

Galerie photo