Trains d'Europe Allemagne Autriche Belgique Danemark Espagne France Grèce Hongrie Italie Luxembourg Norvège Pays Bas Pologne Roumanie Royaume Uni Russie Suisse

BR 120 DBAllemagne

La série en chiffres :
Alimentation :
15000 V 16,7 Hz

Configuration des essieux :
BB

Puissance :
5600 kW

Poids :
84 t.

Longueur :
19,2 m.

Chaîne de traction :
transformateur, redresseurs, onduleurs, quatre moteurs de traction asynchrones

Vitesse maximale :
200 km/h

Equipements spéciaux :
réversibilité

Date de construction :
120.0 : 1979 & 1980
120.1 : 1987 à 1989

Date de retrait :
 

Nombre d'exemplaires :
5 prototypes 120.0 et série de 60 exemplaires 120.1

Numéros :
120.001 à 5 et 120.101 à 120.160

Afin d'expérimenter des locomotives à électronique de puissance alimentant des moteurs asynchrones, cinq prototypes BB immatriculés dans la série 120.0 sont livrés à la DB en 1979 et 1980. L'aspect extérieur est presque le même, mais les constructeurs et les équipements sont différents.

La mise au point fut laborieuse, mais débouchera sur la commande en 1984 (livraison de 1987 à 1989) de 60 locomotives de la série 120.1, de 5600 kW, pouvant roulant à 200 km/h, et aptes aussi bien à la traction de trains de marchandises lourds que de trains rapides de voyageurs. On peut ainsi établir un parallèle avec les BB 26000 de la SNCF, équipées, elles, de moteurs synchrones, dont le développement, aussi long et difficile, s'est déroulé lors de la même période. La série EA des DSB, premières locomotives électriques danoises, qui en est dérivé, a également souffert de nombreux défauts.

Affectées à la traction de trains rapides sur les grandes lignes dont les nouvelles NBS, bien qu'étant des locomotives "universelles", elles entament la suprématie des BR 103 ; une commande potentielle allant jusqu'à 2000 machines (série 121) est même évoquée, pour remplacer toutes le parc antérieur aux années 70, mais fut annulée au profit de la série 112.1. Cependant, elles sont rapidement victimes de problèmes de rigidité du châssis et de l'essor des ICE, tandis qu'arrivent les très réussies machines de la série 101.

Les cinq prototypes ont été reversés au parc de service dès le milieu des années 90 ; un seul est encore roulant aujourd'hui. Les 120.1, sont toujours victimes de graves défauts (pertes d'huile, déformation du châssis et des bogies), si bien que leur retrait a été évoqué en 2005. Pour le moment, moins de 50 machines sont utilisées en service grandes lignes. Cinq autres BR 120.1 ont été affectées au trafic régional (rames à deux niveaux remorques / poussées dans les alentours d'Hambourg), et sont renumérotées dans la série 120.2, tandis que deux BR 120 sont réservées depuis 2004 à la traction de trains d'essais de nouveaux matériels et renumérotées 120.501 & 2.